🏠News 3ContactLiensPlan-Région + MétéoAgendasFolders
Gare de PLOMBIERES (Syndicat d'initiative trois frontières)

Découverte ➔ RAVEL lignes 38/39 ➔ Anciennes gares/lignes

Anciennes gares/lignes

Schéma des lignesHombourgHindelMontzenPlombièresGemmenichMoresnetRail occupation nazie


   Version imprimable  La gare de

PLOMBIERES

FBB


Bleyberg est atteint par le rail le 7 décembre 1870, avec la construction d'une ligne au départ de Welkenraedt.

Le prolongement vers Gemmenich est ouvert le 29 juillet 1872, tandis que le dernier maillon de la ligne 38 est inauguré le 2 décembre 1895.

La ligne est essentiellement construite dans le but de désservir les mines de plomb, qui sont d'ailleurs à l'origine du nom de la localité.

Simple hameau, elle porta d'abord les noms de Blaesberg, Bredesbergh, et finalement Bleyberg, correspondant au Plombières actuel.



La décision de la construction de la gare définitive est prise le 19 février 1893, et le bâtiment est inauguré en 1895, probablement en même temps que la jonction entre les lignes 38 et 39.

Gare de Plombières
Suite à l'évolution permanente du trafic, le bâtiment de la gare est agrandi en 1912, et des voies supplémentaires sont posées.

Un château d'eau, alimentant une colonne hydraulique, est également construit au sud des installations, pour le ravitaillement des locomotives belges et prussiennes.

Il faut signaler que la circulation des convois s'effectue à gauche et sous le couvert d'une signalisation mécanique de type belge, et ce jusqu'à la dernière guerre mondiale.

A ce moment, la signalisation mécanique allemande prend le relais, jusqu'à l'abandon de la ligne 39.

L'imposant viaduc, situé au nord vers Gemmenich, est dynamité pendant le deuxième conflit mondial.
Seule, une arche est portée manquante, et elle est remplacée par une paire de poutrelles mise en place par les Alliés. Dès ce moment, la ligne entre Plombières et Gemmenich restera à simple voie.
Nous n'avons malheureusement pu retrouver un document illustrant le viaduc provisoire.

Rappelons que Bleyberg devint Plombières par la volonté de ses habitants, en 1919.
Refusant d'être assimilé aux villages des Cantons de l'est par ce nom à consonance trop germanique, ils obtinrent gain de cause par l'arrêté royal du 20 septembre 1919, autorisant la mutation de Bleyberg en Plombières.

remarquez la pub sur le quai en fr et all: LONDRES-OSTENDE-DOVER 3 x par jour en 3 heures ! En ce qui concerne le trafic voyageurs, on remarque l'apparition des autorails en 1949. Affectés et conduits par du personnel de Pepinster, ils assurent divers services jusqu'à la fermeture de la ligne, pour être ensuite orienté vers la ligne 38.

Le 8 mai 1931 déjà, une premiére «bussification» est apparue avec la création de deux services routiers: Calamine-Plombières-Montzen-Welkenraedt, et Moresnet-Plombières-Aubel-Val Dieu...
En octobre 1957, c'est un t26 de Montzen qui refoulera de Hindel-Haut à Plombières le train de démontage des voies...

+ dans notre rubrique PHOTOS Le bâtiment subsistera plus longtemps; le 1° décembre 1963, la délivrance des abonnements est abandonnée; après cette date, et jusqu'en 1972, il devient la maison des jeunes de la localité.

Il est finalement démoli en 1975 pour faire place, de nos jours, à la nouvelle maison communale de Plombières.